dimanche 10 mai 2009

À chacun son sac


Quel sac à main adopter pour la saison? Ce printemps, pour le sac à main féminin, les designers ont eu envie d’un luxe partagé entre fantaisie et grande sophistication. Votre accessoire fort pratique désormais indispensable devient frangé, argenté, exotique, éclatant ou précieux. Pour le sac à main homme, les créateurs ont osé en couleurs et imprimés, mais la rédaction préfère vous conseiller des modèles plus neutres.

La forme
Trois formes de sacs innoveront votre garde-robe par leur authenticité. Le sac spacieux est votre incontournable durant le jour malgré sa polyvalence en soirée. Aux formes assouplies et arrondies, il peut contenir beaucoup sans être trop gros et encombrant grâce à ses poches intérieures. Pas plus gros que la paume de votre main, le minisac se démarque par sa couleur, sa compacité et ses bandoulières extra-longues qui le rendent pratique. La pochette fait un élégant contrepoids aux blazers et aux hauts amples. Le format préféré de la rédaction : le sac transformable. Ce sac prouve que les apparences sont parfois trompeuses. Un sac à dos peut se métamorphoser en besace ou encore, un fourre-tout en pochette. Il s’agit du comble de la personnalisation : un seul sac peut s’avérer tout usage.

Les couleurs et détails
Pour ajouter un peu de fantaisie, les couleurs vibrantes de l’arc-en-ciel sont votre premier choix. Rafraîchissez-vous avec la limonade couleur limette chez Marc Jacobs (430$), Bottega Veneta (1,150$) et Jimmy Choo (995$). Goûtez au sorbet aux framboises chez Marc Jacobs (450$ et 330$) ou encore la glace sur bâtonnet à l’orange chez Fendi (805$). Le mauve et le bleuet font également partie du «colorama». Plus votre sac sera coloré et éclatant, plus vous serez dans le ton. Les franges persistent encore cette saison pour texturiser votre look en adoptant des couleurs terres; caramel, gris, taupe. On craque pour le fabuleux fourre-tout noir en cuir à franges Alexander McQueen (6,380$).

Un sac pour homme
Pas évident de faire adopter un sac à main à un homme, toujours craintif d’avoir l’air efféminé. Pourtant, la tendance se répète saison après saison sur le podium des grands couturiers. Les sacs pour hommes sont devenus aussi indispensables au look masculin que nos sacs à main à nous. Quelles sont alors les tendances masculines du sac à main pour ce printemps?
Oubliez la banane à la taille ou encore pire, à l’épaule version touriste dans le Vieux-Port. Optez plutôt pour le sac week-end en veau, cuir, agneau ou toile dans des tons neutres comme chez Dolce & Gabbana (995$) et Yves Saint Laurent (2,795$). Dsquared2 offre un sac week-end plus urbain avec ses détails appliqués (1,695$). Le sac à bandoulière est également populaire pour les hommes urbains au style de vie effréné comme chez J.Crew (595$) et Prada (1,250$).

www.holtrenfrew.com

mercredi 6 mai 2009

MATTHEW WILLIAMSON H&M








La première partie de la collection spéciale pour H&M du designer Matthew Williamson est arrivée dans certains magasins le 23 avril dernier. Toutefois, la deuxième partie de sa collection à des prix beaucoup plus abordables sera en vente le 14 mai prochain et ce, dans tous les magasins. Les modèles sont absolument sublimes pour l'été. Je ne peux pas attendre!




dimanche 3 mai 2009

Le Printemps au féminin


1. Leçons de géométrie

Les grands couturiers obtiennent ici la note A pour leur maîtrise parfaite des notions géométriques. Ces notions leur ont servi pour donner de nouvelles formes au corps de la femme. Le tissu se manipule, se plie et se twist pour créer un effet 3D aux vêtements. L'asymétrie est le résultat de cette manipulation extrême, un must de la saison. Lanvin offre des tenues de douceur faites d'asymétries pour donner du mouvement aux vêtements (une manche, une épaule couverte et un décolleté en biais). Chez Viktor & Rolf, la collection se base entièrement sur les figures géométriques qui donnent des mouvements d'effets trompe-l'œil. Gareth Pugh offre aussi un jeu étonnant de constructions architecturales aux pointes futuristes. La collection de Gianfranco Ferré parie sur des géométries variables faites de cercles, carrés et triangles. La petite robe de saison (bustier ou asymétrique) chez Versace est surtout ornée de cœurs en relief.


2. Déesse absolue

Déjà bien présente ces dernières saisons, la culture grecque ne cesse d'influencer les créateurs. Encore une fois, la femme s'enveloppe de drapés grecs et de robes longues dignes d'une véritable déesse. Impossible de résister à la collection tout en fluidité de Donna Karan. Toutes ses robes à tombées souples et gracieuses de satin semblent glisser sur la peau. Ses drapés aux décolletés profonds et ses tailles basses nonchalantes offrent une féminité éclairée de citron vert, amande ou turquoise. Les jeux de drapés caractérisent la marque Blumarine encore ce printemps, teintés d'une vaste gamme de vert, bleu, sable et corail pour des contrastes éclatants et camaïeux. Frida Giannini de Gucci propose plusieurs drapés aux accents forts de turquoise, émeraude, bleu ou violet et aux imprimés tropicaux. Quant à elle, Alberta Ferretti continue dans son inspiration des années 20 pour offrir des drapés tout en vagues plissées pour envelopper délicatement le corps.


3. Ciel d'Arabie

Pantalons Ali Baba, djellabas, turbans, combinaisons sexy de soie...On dirait véritablement la garde-robe de la princesse Jasmine du film Aladdin. L'influence est bien là ce printemps, sous ce ciel étoilé d'Arabie; une aura de mystère entoure la femme. Les éléments indispensables qu'il vous faut absolument pour vos milles et une nuit sont une paire de pantalons harem (Ali Baba) et une combinaison-pantalon souple, mais sexy (jumpsuit). Chez Chloé, on aime le pantalon harem qui scintille de son bleu profond. Chez Derek Lam et Diane Von Furstenberg, on aime les combinaisons métalliques et amples qui soulignent la taille, mais on adore la djellaba bleu azur de Gucci : fluide, transparente et ornée de pierres au décolleté. Attention toutefois de ne pas amplifier vos formes! Truc : Choisissez un haut ample aux imprimés marocains (comme chez Etro) et agencez-le d'un pantalon plus droit pour éviter l'effet balloune.


4. Trash moderne

Skinny jeans délavés et déchirés, vestons ultras épaulés, chaînes, strass, motifs croix et clous : Bienvenue dans les années '80 modernes. Cette description pourrait correspondre parfaitement à la collection de Balmain pour ce printemps. Même si nous étions heureux de laisser cette période derrière nous, son concept qui gagne, le rock couture, a en influencé plus d'un pour cette saison en passant par Proenza Schouler jusqu'à Givenchy. Les indispensables : une paire de skinny jeans délavés déchirés, un veston à la carrure en T et des bandes strassées ou cloutées sur les accessoires pour une note trashy glam.


5. Tempête de sable

Le fameux teint nude s'affirme sur les podiums et déferle sur la femme une avalanche de beiges. Les vêtements fondent sur la peau par leur transparence comme chez Dior, Nina Ricci et Giorgio Armani. L'utilisation de ce neutre rosé est omniprésente et tout en simplicité chez Stella McCartney. La peau semble ainsi scintiller alors que c'est le vêtement qui s'en occupe.


6. Fluorescence

La tendance est aux couleurs qui punch. Impossible de passer l'été sans le rose vibrant, la vitamine C et la lime. Truc: Portez la couleur avec du neutre pour ne pas avoir l'air d'un mauvais flashback des années 80. Burberry Prorsum et Salvatore Ferregamo proposent une version olive de la lime, mais on préfère la mini robe limette à sequins chez Roberto Cavalli pour un maximum d'éclat. Alors que Lanvin et John Galliano dévouent leur amour pour le popsicle orangé, BCBG nous fait fondre avec sa mini robe au décolleté plongeant en jersey. Le hot pink de Salvatore Ferregamo l'emporte haut la main avec sa djellaba drapée.


PHOTOS: Vogue


stephanie@soundbeatradio.com

Le Printemps au masculin


1. À go, croisez!

Le veston se croise, et ce, même lorsque vous portez un costume. Au côté un peu rétro, il se porte avec des pantalons à pinces ou aux coupes élargies. Parfait pour mettre en valeur vos pectoraux! À éviter toutefois si vous faites du ventre puisque ce blazer ne fera qu'amplifier votre profil bedonnant. On aime sa carrure chez Bottega Veneta, sa finesse chez Roberto Cavalli, son côté rétro chez Dolce & Gabbana et sa simplicité chez Hermès.


2. Bleu nuit

Le bleu, déjà présent sur les podiums féminins depuis quelques saisons, plonge du côté des hommes. Cette couleur à la symbolique masculine se porte sous toutes ses nuances et toutes ses matières; satinée, brillant ou mat. Qu'il soit indigo chez Bottega Veneta, poudré chez Dolce & Gabbana, éclatant chez Dior ou sombre chez Giorgio Armani, il mystifie la beauté de n'importe quel homme.


3. Rayures express

Cette saison, les rayures volent la vedette et font leur show. Verticales, ludiques ou décalées, elles ont des airs de pyjama, de banquiers, de joueurs de tennis et de collégiens huppés. On les aime délicates et subtiles chez Gucci et canne de bonbon chez Paul Smith, mais on les adore satinées et larges avec nœud papillon chez Dolce & Gabbana pour un air années 50-60.


4. Brise du printemps

Souvent, les premiers à briser ce dicton sont les hommes : « En avril, ne te découvre pas d'un fil. » Est-ce par orgueil masculin qu'ils nous font croire qu'à 4°C, ils n’ont pas froid en t-shirt ou en bermuda? Les créateurs ont pensé à eux en faisant du cardigan de grand-père un incontournable pour les prochains mois. La petite laine se porte au bureau avec une chemise (Bottega Veneta, Gucci, Lanvin) pour parfois imiter carrément le veston. Pour les sorties, superposez-en deux ou portez-la sans rien en dessous pour dévoiler votre peau nue comme chez Emmanuel Ungaro (trop hot!). Ce gilet tricoté moderne s'ajoute à la tendance des superpositions. On l'aime chez Roberto Cavalli violacée à grosses mailles, portée avec un t-shirt noir, mais on l'adore chez Missoni, colorée et à motifs.


5. Règne du gris

Messieurs, le gris est désormais le nouveau noir de la saison. Il se porte dans tous les tons : anthracite, métallique ou clair comme la fumée. Il est aussi présent que le blanc d'été. Chez Dolce & Gabbana, il remplace votre complet noir de la tête aux pieds avec sa teinte smoky. Il s'agence très bien avec le bleu, deuxième couleur phare de la saison, et le denim comme chez Gorgio Armani, Hermès et Louis Vuitton.


6. Toujours avec mon bermuda

Depuis les dernières saisons, le bermuda tente peu à peu de remplacer le pantalon au bureau. Difficile de ne pas avoir l'air d'un joueur de golf hors du green. Tout un défi, mais pas impossible à réaliser. Le « bermuda des villes » se porte dans toutes les formes et matières, qu'il soit satiné, vernis ou en lin. Il suffit de jumeler ce short avec une veste et le tour est joué. Le duo canadien Dsquared2 propose un short beige ample orné d'une chaîne dorée porté avec chemise, cravate, veston et bas à losanges. Un look très hip, mais aussi très sixties.


7. Denim, denim et encore, denim

Le denim devient le vêtement universel de la saison. Brut, délavé ou teinté indigo, il se porte même au bureau. Mais attention, je ne parle pas ici de votre vieux Levis du week-end! Le denim se porte désormais chic et foncé en costume trois-pièces comme chez Dolce & Gabbana et Dsquared2. Chez Louis Vuitton, le short est fait de denim. Paul Smith réinvente à son tour un casual chic urbain avec une paire de jeans roulée et agencée d'un veston beige.Alors ce printemps messieurs, plus aucune raison de passer à côté des tendances et d'être bien habillé!

stephanie@soundbeatradio.com


Design urbain et équitable


Un jeu de taches, teintes et textures d'origine 100% naturelle empreint d'unicité, voilà ce qui décrit les créations de la designer québécoise Diane Jutras.

Le 7 avril dernier, le couturier québécois Yves Jean Lacasse a souligné sa collaboration avec l'artiste Diane Jutras pour son 15e anniversaire. Lors d'une soirée cocktail à sa boutique sur Sherbrooke Ouest dans Westmount, des mannequins habillés de vêtements ENVERS par Yves Jean Lacasse et d'accessoires Diane Jutras ont défilé devant médias et amis. La designer en a profité pour parler de son implication dans la lutte pour protéger la planète.

En effet, Diane Jutras a choisi de travailler à partir de matières biodégradables de première qualité (cuirs, peaux...) et de procédés de tannage et de traitements non polluants pour l'eau, l'air et les sols. Ainsi, ses collections de sacs, accessoires, bottes et cuirs de bureau pour toutes les saisons sont toutes réalisées à partir de peaux de chèvres et de vaches destinées à l'alimentation saine et à l'abattage, et élevées dans des établissements respectueux de l'environnement en Égypte, Afrique et Italie.

Il arrive souvent que commerce équitable égal look granola et bien, ce n'est pas le cas pour ces réalisations stylées. Les pelages se marient en une collection originale de qualité, placée sous le signe de l'exotisme et de l'élégance urbaine. Les couleurs de ses sacs sont de plus assez neutres pour s'agencer avec n'importe quelle couleur et n'importe quel style pour n'importe quelle occasion. Notre modèle préféré : le magnifique sac fourre-tout New York tacheté noir et blanc à environ 450$.

En plus d'offrir un design équitable, la créatrice québécoise vient de constituer la Fondation Diane Jutras. Pour chaque sac vendu, une partie du prix est remis à cet organisme qui veille et contribue au confort, à la santé et à la qualité de vie des couturières (et leurs familles) travaillant pour la marque aux ateliers égyptiens. Ceux-ci appartiennent au Dr Maher Aboul El-Khair, chargé de la protection des animaux en voie d'extinction auprès de l'ONU. Ainsi, des centaines de femmes reçoivent une bonne rémunération et des jours de repos grâce aux créations de Diane Jutras en collaboration avec Yves Jean Lacasse.

La créatrice souhaite donc véhiculer un message fort à sa clientèle, tout en lui permettant de prendre part à l'amélioration de notre planète. Aujourd'hui, ses créations sont distribuées au Québec et puis prochainement, en Amérique du Nord et en Europe.

ENVERS par Yves Jean Lacasse, 4935, rue Sherbrooke O.Westmount, Montréal (Québec) 514.935.7117
www.dianejutras.com

www.yvesjeanlacasse.com


stephanie@soundbeatradio.com

Un Soleil rétro


Rétro, colorée ou à imprimés, ovale, carré ou ronde, à ornements ou à paillettes...les possibilités sont infinies alors comment choisir? Les tendances font l’unanimité autant chez la femme que l’homme : on craque pour le look rétro. Retour dans le passé auprès d’icônes du monde de la mode.


Jackie Kennedy

Cette saison, la règle d’or pour les lunettes de soleil féminines est l’énormité; plus vos lunettes sont grosses, plus vous aurez un look chic et sexy. Même Nina Ricci a refait le modèle tant aimé de Jackie Kennedy, il l'a nommé Jackie O. On aime la personnalité et les détails du modèle ovale chez Tom Ford, mais on adore chez Chloé les lunettes carrées beiges d’imitation bois, parfaites pour la plage. Déjà tannée de porter le modèle classique Wayfarer de Ray Ban? Tom Ford réinvente le style avec la grosseur des verres et la ligne dorée sur les branches. On craque aussi pour le modèle carré bleu de Juicy Couture et les imprimés d’Emilio Pucci sur les montures.



James Dean

Ce printemps, l’homme joue à la star hollywoodienne avec des modèles tirés du grand écran. La tendance rétro pour homme privilégie le Wayfarer de Ray Ban et aussi le modèle aviateur. Pour un look à la 007, optez pour la paire aviateur TF108 de Tom Ford telle que portée par Daniel Craig dans Quantum of Solace. Vous retrouverez également un style similaire chez Prada avec le modèle SPR 51. Si la forme de ces lunettes n’est pas adéquate pour la forme de votre visage, le Wayfarer de Ray Ban vous donnera des airs de Brad Pitt dans The Curious Case of Benjamin Button. Ce modèle classique est revisité cette saison avec des branches noires, des accents dorés et des verres UV clairs. Le label Bulgari, de plus en plus porté par les célébrités, propose des verres fumés au style aviateur très masculin (5009, 5012, 7002).


À vous de choisir votre paire!
www.sunglasshut.com

stephanie@soundbeatradio.com

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...